Troubles du sommeil

Accueil / Glossary Item / Troubles du sommeil

Les troubles du sommeil rendent le sevrage tabagique plus difficile et favorisent les rechutes.

État des connaissances
La nicotine augmente la vigilance et diminue le sommeil. Les troubles du sommeil observés chez le fumeur sont des difficultés d’endormissement et de maintien du sommeil. Ils s’accompagnent de réactions d’éveil à l’électroencéphalogramme (EEG). Le tabagisme favorise les ronflements et les apnées obstructives du sommeil. L’insomnie fait partie des critères du syndrome de sevrage tabagique. Les réveils nocturnes et la somnolence diurne sont fréquents. Ils constituent un facteur prédictif de rechute. Les traitements nicotiniques substitutifs provoquent des réveils fréquents, une diminution de la durée totale de sommeil, une augmentation des rêves et des cauchemars. Ils entraînent une réaction EEG d’éveil. Les perturbations du sommeil sont également fréquentes avec le bupropion.
Perspectives
La prise en compte des troubles du sommeil doit être intégrée dans la prise en charge globale du sujet souhaitant arrêter de fumer. Un bilan complémentaire reste toutefois nécessaire, à la fois clinique (agendas du sommeil) et para-clinique (EEG et polysomnographie).
Conclusion
Chez les fumeurs, les troubles du sommeil augmentent la morbidité cardiovasculaire et vasculaire cérébrale. Au cours du sevrage tabagique, leur prise en charge rend le sevrage moins difficile et diminue le risque de rechute.
« Back to Glossary Index
This entry was posted in . Bookmark the permalink.