Poumons

Poumons et tabac

Certains produits industriels peuvent favoriser l’apparition d’un cancer bronchique. Malgré tout, il est indéniable que le tabagisme joue un rôle déterminant dans la survenue de cette tumeur. Plus de 9 cancers broncho-pulmonaires sur 10 sont, en effet, déplorés chez des fumeurs ou des anciens fumeurs.

Le principal facteur de risque du cancer broncho-pulmonaire est sans aucun doute le tabagisme. Les experts considèrent que 80 à 90 % de ces tumeurs sont imputables au tabac et l’enquête « KBP » réalisée par le Collège des Pneumologues des Hôpitaux Généraux a révélé que 52 % des malades français fumaient et que 40 % étaient des anciens fumeurs*. Le danger est d’autant plus important que l’on a commencé à fumer tôt, par exemple à l’adolescence, et que l’on a fumé beaucoup. D’après les statistiques du Ministère de la Santé, ce cancer est 25 fois plus fréquent chez les gros fumeurs (plus de deux paquets par jour) que chez les non-fumeurs.

Quel sont les effets du tabac sur mes poumons ?

1.  Atteinte des voies respiratoires
• Vos bronches sont enflammées.
• Les petites structures filamenteuses, appelées cils, qui ondulent d’avant en arrière pourchasser les particules des bronches, ne fonctionnent plus.
• Vos bronches produisent plus de mucus, ce qui peut générer une toux chronique. Cette affection, appelée bronchite chronique, fait partie des bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) et se traduit par une toux, souvent accompagnée de crachats.
• La preuve épidémiologique montre une fréquence plus élevée de l’asthme chez les femmes qui fument comparée à celles ne fumant pas, cette fréquence étant approximativement 2 à 3 trois plus élevée chez les fumeurs.

2. Baisse de la qualité de vie
La toux: Apres avoir été fumeur depuis un certain temps, vous commencerez à souffrir de la toux du fumeur. Votre corps utilise ce moyen afin de se débarrasser des toxines que vous inhalez en fumant.
• Les bronches se rétrécissent et gênent le passage de l’air.
• Vous avez des difficultés à respirer et êtes souvent essoufflé. Il s’agit d’un symptôme important de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).
• Les petites cavités aériennes de vos poumons, appelées alvéoles, se détériorent progressivement.
• L’oxygène que vous respirez passe par les alvéoles avant d’atteindre la circulation sanguine. En cas de détérioration des alvéoles, les poumons apportent moins d’oxygène à l’organisme. Ce phénomène s’appelle l’emphysème, qui fait aussi partie des bronchopneumopathies
chroniques obstructives (BPCO).
• Les activités pour lesquelles la respiration est importante, comme le sport, la danse ou le chant, deviennent de plus en plus difficiles.
• Si vous continuez de fumer, vous pouvez également vous sentir essoufflé au repos.
• Moins d’oxygène dans votre cerveau: Moins d’oxygène dans votre corps résulte également au cerveau de recevoir moins d’oxygène dont il a besoin pour fonctionner de façon optimale. Cela pourrait rendre votre habilité de concentration plus basse que la moyenne et pourrait aussi causer des vertiges.

3. Risque de décès
• 90 % des décès dus à la BPCO sont provoqués par le tabac.
• 90 % des décès liés au cancer du poumon chez l’homme, et près de 80 % chez la femme, sont causés par le tabac, car les substances toxiques contenues dans la
fumée de cigarette peuvent entraîner la formation de cellules cancéreuses dans les voies respiratoires.
• Le tabac détériore vos poumons ainsi que d’autres organes vitaux de l’organisme. Fumer donne mauvaise haleine, accélère le vieillissement de la peau, cause l’impuissance, la cataracte et une mauvaise densité minérale osseuse.

« Back to Glossary Index
This entry was posted in . Bookmark the permalink.